Rugby Nationale. Les tops et les flops du week-end.

Vibrez Rugby

Comme toutes les fins de semaine depuis son démarrage, cette dernière journée de Nationale nous a offert son lot de surprises mais aussi de confirmations.

LES TOPS: Cognac, Bourg et Narbonne.

Honneur au gros coup du week-end. Cognac a fait chuter Albi. Le premier fait d’arme pour cette jeune équipe, d’autant plus que la victoire des Charentais ne souffre d’aucune contestation. Une juste récompense pour les hommes de Fabrice Landreau. Le manager cognaçais qui mêne son projet dans la sérénité et ça se voit.

Bourg en Bresse n’a pas failli face à Chambéry. Il a assumé son rôle de favori du championnat en venant facilement à bout des savoyards (24 à 5), à l’extérieur qui plus est. Les bressans confortent leur deuxième place et mettent la pression sur le leader niçois.

Que dire de Narbonne? Invaincus depuis la reprise, ils font office d’épouvantail dans ce championnat et leur bonus offensif ramené de Blagnac (31 à 11) en atteste. Les audois ne peuvent plus se cacher et Nice et Bourg doivent rester sur leur garde, sous peine de se faire doubler dans l’emballage final.

LE FLOP: Albi.

C’est la sensation du week-end. Invaincus depuis Mai 2018 les albigeois ont lourdement chuté face à Cognac. Une défaite qui fait tâche pour un prétendant à la montée. S’ils peuvent dire adieu aux deux premières places, ils peuvent encore accrocher la quatrième place qualificative et sauver ce qui peut encore l’être. Quoiqu’il en soit, cette défaite est un véritable électrochoc et doit amener tout le club à se poser les bonnes questions.

RS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Rugby: l’Irlande doit retrouver ses vertus offensives contre l’Italie, estime Mike Catt

Dublin, 22 fév 2021 (AFP) – L’Irlande, qui a perdu ses deux premiers matches du Tournoi, au pays de Galles puis contre la France en n’inscrivant à chaque fois qu’un seul essai, doit montrer un autre visage en attaque samedi à Rome contre l’Italie, estime l’entraîneur des lignes arrières, l’Anglais […]
%d blogueurs aiment cette page :